Cliquez ici pour nous contacter

PolySeSouvient:
Groupe des étudiants
et diplômés de Polytechnique pour le contrôle des armes


À la Mémoire de:

Anne-Marie Edward
Anne-Marie Lemay
Annie St-Arneault
Annie Turcotte
Barbara Daigneault
Barbara Maria Klucznik
Geneviève Bergeron
Hélène Colgan
Maryse LeClair
Maryse Laganière
Maud Haviernick
Michèle Richard
Nathalie Croteau
Sonia Pelletier

 

 

ARMES D'ASSAUT:

ARMES D'ASSAUT:


REGISTRE QUÉBÉCOIS DES ARMES D'ÉPAULE:

AUTRES AFFAIBLISSEMENTS AU FEDERAL: PROJET DE LOI C-42:

RAPATRIEMENT DES DONNÉES QUÉBÉCOISES:

    

ÉLIMINATION DES REGISTRES DE VENTE:

PROJET DE LOI C-19 - ABOLITION DU REGISTRE:

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2011:

PROJET DE LOI C-391:

Le 22 septembre 2010: LE REGISTRE EST SAUVÉ !!!
MERCI AU BLOC QUÉBÉCOIS, MERCI AU PARTI LIBÉRAL, MERCI À 30 DÉPUTÉS DU NPD!
MERCI À TOUS CEUX ET CELLES QUI ONT POSÉ UN GESTE POUR DÉFENDRE LE REGISTRE!


 

- notre Mémoire déposé au Comité permanent de la sécurité publique et nationale
- our Brief to the Standing Committee on Public Safety and National Security
- le liscours pour la cérémonie commémorative sur la Colline parlementaire
- les banderoles utilisées pour la cérémonie: Français et
anglais

- la couverture médiatique et des images de notre cérémonie devant le parlement
- le témoignage du groupe de Poly devant le Comité permanent de la sécurité publique et nationale

Historique:

Suite à la tuerie du 6 décembre 1989, les étudiants et les étudiantes de l’École Polytechnique ont lancé une vaste pétition pour obtenir un meilleur contrôle des armes. Quelques mois plus tard, la pétition a été présentée à la ministre de la Justice Kim Campbell dans le hall de l’entrée principale de l’École. Appuyés par plus de 560 000 signatures, les étudiants ont réclamé une série de mesures de contrôle des armes, incluant l’enregistrement de toutes les armes à feu. C’était le début d’une vaste campagne sociale, pilotée par la Coalition pour le contrôle des armes, qui a mené à l'adoption de deux projets de loi: le C-17 en décembre 1991 et le C-68 en décembre 1995. C'est cette dernière législation qui comprend un système de permis de possession ainsi que l'enregistrement de toutes les armes à feu.

Afin de contrer l'influence du lobby des armes et d'empêcher l'affaiblissement des contrôles sur les armes à feu, des étudiants et des diplômés de Polytechnique se sont regroupés de nouveau pour faire valoir que toutes les armes à feu sont dangereuses, et qu'un encadrement de l'accès, de la possession et du type d'armes disponibles est nécessaire pour minimiser les décès et blessures par balles.

Cliquez ici pour nous contacter

La permission d'utiliser le tableau artistique nous a été gracieusement accordée par madame Claudette Poirier